On change le monde ?

S'il vous inspire, partagez ce contenu surShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePin on PinterestPrint this page

ÉDITO De très nombreuses personnes défendent depuis longtemps des projets solidaires ou pro-environnement, imaginent de nouvelles voies pour entreprendre. Diffusent des graines d’utopie aux quatre coin du globe et portent un message d’espoir. De plus en plus de médias mettent en lumière ces actions positives. Comme Le Zéphyr, au travers de sa rubrique mensuelle La Graine. L’autre jour, nous avions notamment présenté une initiative visant à cuisiner des plats gastronomiques à partir d’invendus alimentaires. Au lieu de finir à la poubelle, les produits sont sublimés par la jeune équipe d’Auparager. Un exemple parmi d’autres pour lutter contre le gaspillage alimentaire.


Tout le monde s’y met pour faire sa part, tel le colibri tentant d’éteindre les flammes de l’incendie dans la forêt. Des jeunes, des vieux, des gars, des filles. Certains sont connus, d’autres moins. L’un d’entre eux, Cyril Dion, a collaboré avec Mélanie Laurent pour effectuer un tour du monde des bonnes idées en termes agricoles ou éducatives, un tour du monde résumé dans le film Demain, qui a cartonné en salles. Pratique : chacun a compris qu’il pouvait sauter le pas, à son tour. Et plus uniquement le monde associatif.

Ce que Sabine Pradelle, la co-fondatrice d’ESSemble.org, une structure visant à promouvoir les projets d’ESS, a pu aisément constater. Comme les auteurs du documentaire césarisé, elle tente de démontrer qu’il est temps de se bouger. « On y va », clame-t-elle, quelques jours après le début du printemps. Le 4 avril, avec 19 autres acteurs du changement, elle lance une campagne #FaireAutrement qui prend la forme de plusieurs vidéos à partager (notamment sur les réseaux sociaux). Faire autrement, entreprendre autrement et consommer autrement, à visionner en cliquant sur le lien. Chaque porteur de projet, chaque entreprise peut s’approprier les clips et les personnaliser en y ajoutant logo et phrase de présentation.

Le Zéphyr soutient l’opération et n’a pas hésité à sauter le pas pour avoir “sa” vidéo. Voilà le résultat.

 

Vous voulez découvrir d’autres Impromptus ? Rendez-vous par ici pour vous laisser surprendre par d’étonnantes histoires.

Vous aimez vraiment ?
Dites-le avec un Lov !
S'il vous inspire, partagez ce contenu surShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePin on PinterestPrint this page

A propos de Philippe Lesaffre

Malgré son petit côté Pierre Richard, le garçon se montre adroit sur tous les fronts journalistiques. Il aime tendre l'oreille et son crayon pour recueillir la bonne parole de ses concitoyens. Tant français qu'allemand, puisque la moitié de ses aïeuls viennent d'outre-Rhin. Le bonhomme, au col peu repassé, apprécie que les choses avancent vite et bien. Attention : si certains sont allergiques aux poils de chat, lui ne supporte pas les points de phrases mal placés par rapport aux guillemets.